Mardi sur son 31

Mardi sur son 31 (2)

mardi-31

Voici comme convenu comme tous les mardi le rendez vous.

« Par contraste la seule chose qu’août avait à offrir; c’était la chaleur. Une chaleur implacable, abrutissante, désespérante ; le genre de chaleur humide et infernale, qui recouvrait la ville comme une bâche pourrissante, enduisant tout de sueur et de puanteur, suscitant des déchaînements de cruauté et de violence. » (7 de Richard Montanari)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s